Préparer l’InterRail avec la crise des migrants

Ecrit par Yann sur . Publié dans Préparatifs, Trucs & Astuces

Aujourd’hui, les réseaux de fer européens subissent des interruptions de trafic en raison de la situation des réfugiés. Quelques questions s’imposent…

Faites vous une idée sur notre fastidieuse traversée des frontières Grèques-Bulgares-Serbes avec ces carnets de voyage qui n’est pas seulement liée aux douanes mais aussi au maintient des lignes de train.

Passeport : une obligation ?

Dans l’expérience InterRail, le passeport est obligatoire pour 2 raisons :

  • Le pass InterRail n’est valable que pour les citoyens européens, ainsi que pour les non-européens qui vivent depuis plus de 6 mois dans un pays européen. Et nous devons le prouver à l’aide de documents officiels tels un visa ou passeport… Donc tout voyage InterRail doit s’accompagner de son passeport comme justificatif.
  • En cas de sortie de l’espace Schengen. Le réseau InterRail sort de cet espace. Chypre reste pour le moment en dehors de cet espace, tout comme la Roumanie, la Bulgarie, et la Croatie. Les contrôles aux frontières entre ces pays et la zone Schengen demeurent. Contrairement à la Commission européenne, qui juge que la Bulgarie et la Roumanie sont bien préparées à l’application de l’acquis de Schengen, le Conseil n’est pas favorable à leur adhésion. Leur entrée dans l’espace Schengen reste toujours incertaine, qui plus est avec la crise des réfugiés.

Des routes suspendues ou surveillées en Europe centrale

Le trafic ferroviaire international en direction et en provenance de la Croatie reste suspendu à la frontière avec la Hongrie. En raison des contrôles douaniers et de passeports en Allemagne, de légères perturbations affectent les correspondances de trains entre l’Allemagne d’une part et l’Autriche et la Hongrie d’autre part.

Les routes à destination et en provenance  de Grèce mises à mal

A l’heure actuelle, de nombreuses lignes internationales sont mises à mal. Comme vous le savez probablement la Grèce connaît une période difficile en ce moment, ce qui peut causer des perturbations. Les trains internationaux à destination et en provenance de Turquie, la Bulgarie et la Roumanie ont été temporairement suspendus. Mais il est toujours possible d’accéder à la Grèce via le port de Patras en faisant usage des services de traversiers de Minoan Lines et Attica Group / Superfast en provenance d’Italie.

La route entre Patras et Athènes

La chemin de fer reliant Patras à Kiato par la côte nord est également hors-service en raison de travaux. Les voyageurs arrivant en Grèce par bateau à Patras doivent prendre un bus (TRAINOSE) pour Kiato. De là, il est possible de prendre un train pour le SKA (centre ferroviaire d’Athènes).

Connexion entre Thessalonique (Grèce) et Sofia (Bulgarie)

Les trains internationaux étant actuellement interrompus, il resterait possible de bénéficier de la connexion de bus quotidienne internationale entre Thessalonique – Blagoevgrad – Sofia – Plovdiv exploitée par la société TRAINOSE en collaboration avec la société de bus bulgare Metropolitan Transport Tourisme (MTT).

Il est donc préférable de suivre l’état du trafic, notamment via la page interRail associée et cette page.

Mots-clefs : , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire