J2 – Londres, entre tradition et modernité

Ecrit par Yann sur . Publié dans Scotland Trip

Afin de rejoindre le centre ville en vélo, nous traversons les quartiers populaires du Sud de la Tamise. Les habitations se ressemblent et se caractérisent souvent par leurs fameuses briques rouges avec la porte d’entrée donnant sur des micros jardins clôturés. Quand il s’agit d’immeubles, l’accès aux appartements se fait par l’extérieur : il n’y pas de couloir intérieur qui dessert les logements.. On prend vite l’air 😁

L’hyper-centre est symbolisé par la City et ses gratte-ciel tous plus originaux les uns que les autres. Certains bâtiments anciens se retrouvent même parfois condamnés à ne plus revoir la lumière du jour au milieu de ces immeubles. Au milieu de tout ces immenses tours, on trouve Leadenhall Market, ce charmant « marché », composé de nombreux pubs et petits restaurants, est le repère midi et soir des travailleurs de la City. Les hommes en costard-cravate et les femmes en tailleur discutent et rigolent autour de grandes pintes de bière tout en regardant, en cette saison, les matchs de Wimbledon sur écran géant.

Nous poursuivons notre découverte de la ville dans le quartier de Westminster. C’est ici que ce concentre le pouvoir et les plus importants bâtiments historiques de la ville. L’ambiance y est très différente, de celle de la City, mais on conserve toujours ce charme et cette classe « so british ».

11h : le grand moment est arrivé … La relève de la garde !!! Alors quel bataillon prendra la relève aujourd’hui ?! Comme nous avons bien appris nos leçons sur l’uniforme des gardes royaux nous pouvons nous rendre compte avec un grand plaisir que les soldats du jour sont … Écossais !!!! Coïncidence … ?! Je ne crois pas !!! 

Après ce charmant défilé nous prenons la direction du célèbre porche du 10 Downing Street. Au final nous n’aurons presque rien vu car la zone est si sécurisée que l’on n’aperçois uniquement les grilles de la célèbre adresse. Il faut dire qu’avec les récents attentats, Londres a sécurisé beaucoup de ces zones piétonnes et trottoirs avec des protections contre les voitures béliers. Malgré tous ces dispositifs, les habitants conservent leur inimitable flegme anglais.

Remontons à vélo… Direction Covent Garden, ou en français « Le Jardin du couvent ». Ce quartier faisait office de jardins pour l’abbaye de Westminster. Désormais, c’est le très chic quartier français dans lequel il doit faire bon faire du shopping où se restaurer… A condition d’en avoir les moyens. On y trouve en effet beaucoup de boutiques de luxes, de plus petites indépendantes et pas mal de restaurants français très classes : l’ambiance rappel fortement le quartier du Marais à Paris.

Notre budget de baroudeurs étant limité, nous ne pouvons pas visiter tous les bâtiments que l’on souhaitent mais, heureusement pour nous, les musées nationaux sont gratuits : nous en avons donc profiter pour découvrir le British Museum, sa grand collection de momies,  sarcophages, et autres objets anciens en tous genre. Petit dédicace au magnifique hall d’entrée de ce musée : une gigantesque verrière surplombant un imposant édifice en pierre blanche … L’ensemble est juste magnifique. Histoire de clore en beauté cette visite, nous avons pu toucher et découvrir, grâce à un très gentil historien bénévole, d’authentiques vestiges de diverses époques (Égyptiens, Romains, âge de pierre, …). Il est à la fois étrange et très excitant de se dire que l’on a dans les mains de véritables morceaux d’histoire qui ont plusieurs milliers d’années. 

Comme nous sommes encore en forme et avide de sensations et de découvertes, nous reprenons nos vélos et pédalons jusqu’au Parc de Primrose Hill.  En fait ce parc est le point culminant de la ville (78m) et il offre du haut de sa bute une vue imprenable sur les différents quartiers de Londres. Le spot nous a permis d’admirer tout ces immenses gratte-ciel que nous n’avons pas gravi (peut-être une prochaine fois …)

En rentrant à l’auberge, nous modifions notre tracé afin de passer par la célèbre rue commerçante, Oxford Street, d’aller admirer la cathédrale Saint Paul et pour finir de traverser le novateur Millenium Bridge. Ainsi se termine notre seconde journée à vélo : un beau temps quasi permanent, 35km à pédaler et 0 goutte d’essence pour cette journée.

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire